Joma Montreuil, l'Origine de la Marque

Publié le par DPLM

Joma Montreuil, l'Origine de la Marque

Tout le monde connaît les vases et autres articles en verre marqués JOMA pour avoir vu en grande quantité ces pièces en verre pressé moulé blanc ou décoré d'émail à froid, d'une qualité toute relative...

Ces articles signés JOMA étaient produits par la verrerie Bourdieu et Durand, située 45 bis, rue du Sergent Bobillot à Montreuil sous Bois près de Paris, en activité entre 1926 et 1940. Cette usine possédait aussi un magasin de présentation de ses articles (un showroom en quelque sorte..!) 1, rue St Laurent à Paris dans le 10éme arrondissement. La verrerie a produit à grande échelle des vases, vaporisateurs, garnitures pour la toilette, boîtes à poudre, seaux à biscuits en verre blanc ou émaillé laqué à froid ou à chaud, et fournissait les stands de foires, fêtes foraines et magasins d'objets décoratifs bon marché.

Mais d'où vient le nom de la signature JOMA ? :

Les deux responsables de la verrerie de Montreuil avaient comme prénoms JOseph Bourdieu et MAx Durand. En associant les 2 premières lettres des 2 prénoms cela donne la marque JOMA.

C'est donc ici la fin des erreurs que certains professionnels font au sujet des articles de la marque JOMA, comme par exemple celle ci que j'ai lue encore récemment : "Vase signé JOMA qui fut élève de Legras, un des 4 grands maître verriers de l'Art Nouveau avec Daum, Lalique et Gallé..." .

Désolé, mais "Monsieur JOMA " n'a jamais été élève de qui que ce soit..

Voir les commentaires

Vase Scailmont Modèle TGoupie Henri Heemskerk

Publié le par DPLM

Vase Scailmont Henri Heemskerk

Vase Scailmont Henri Heemskerk

Vase Scailmont. Verre blanc satiné, finition polie. Forme toupie, décor de feuilles de Ginko dans des cercles surmontés de triangles jusqu'au col. Ht : 14,5 cm. Larg. : 14 cm. Base : 8 cm. Col : 5,5 cm. Plusieurs couleurs disponibles pour ce modèle assez rare créé par Henri Heemskerk. Signé sur la partie basse : Scailmont HH et MADE IN BELGIUM en cercle sur le fond. Voir les signatures

 

Les verreries de Scailmont :

Créées en 1901 à Manage en Belgique par Henri-Raphaël Hirsch.

C'est en 1924 que Georges Sacré, successeur de Hirsh, fait appel à Henri Heemskerk pour diriger le département de verre artistique de la verrerie. Dès cette époque, les verreries Scailmont produiront de nombreux modèles dans le style art déco dessinés par Heemskerk.

A partir de 1927, des modèles de Charles Catteau seront aussi produits à la verrerie Scailmont.

Certains modèles Scailmont sont nés de la collaboration de ces 2 designers.

Henri Heemskerk (1886 - 1953) : 

Il débute sa carrière chez Boch Frères Keramis à La Louvière comme décorateur peintre.

Il entre chez Scailmont en 1924 et y restera jusqu'en 1951 en tant que concepteur en chef du département verre artistique.

La plupart de ses créations faites au sein des verreries Scailmont sont signées HH et datent d'entre 1925 et 1930.

Voir les commentaires

Vase Scailmont Signé Charles Catteau

Publié le par DPLM

Vase SCAILMONT signé Ch. CATTEAU

Vase SCAILMONT signé Ch. CATTEAU

Vase Scailmont. Verre blanc satiné. Décor de larges fleurs en ondulations sur toute la surface du vase. Modèle emblématique de la marque décliné en plusieurs coloris, créé par Charles Catteau.

Dimensions  : Ht : 22,5 cm. Larg : 17,5 cm. Fond : 8 cm. Col : 8,5 cm.

Signé Ch.  Catteau dans le bas du décor.

Voir les commentaires

Luzia... Pâles Copies Hunebelle Contrefaçons ?

Publié le par DPLM

Luzia... Pâles Copies Hunebelle Contrefaçons ?

Depuis quelques temps, et de plus en plus, le marché des vases André Hunebelle est envahi par des vases signés LUZIA, très souvent et trop rapidement identifiés par leurs vendeurs comme des vases d'André Hunebelle. Cette avalanche de pièces pour la plupart de facture très médiocre, m'amène à m'interroger sur l'origine de ces vases estampillés LUZIA.

Les conclusions de mes constatations et de mes recherches auprès des principaux spécialistes de la production d'époque des vases Hunebelle sont les suivantes :

- Aucune archive, aucun article, aucune critique artistique, aucun reportage, aucun catalogue de diffusion, aucun magazine, datant de l'époque des productions de Hunebelle ne mentionne cette marque LUZIA.

- Le verre des nombreuses pièces 'opalescentes' de très mauvaise qualité diffusées sous cette appellation, présente une clarté suspecte alors que les pièces véritables possèdent une opalescence plus soutenue et plus laiteuse dans la totalité de la masse. Il est probable que la médiocrité constatée de l'opalescence dans les vases marqué LUZIA résulte de dosages non maîtrisés dans la fabrication du verre

- La mauvaise qualité des détails des dessins de ces vases font soupçonner qu'il s'agit de surmoulages ou de remoulages à partir de moules récupérés et très souvent usés ou hors d'usage.

Sans compter les couleurs fantaisistes qui ne figurent dans aucun catalogue : Modèle Marguerites en verre opaque, "chocolat foncé" ; Modèle Roses en verre opaque "bleu de prusse"....(!)

L'amateurisme de la facture des pièces signées LUZIA ne peut pas être raisonnablement associé au nom du maître verrier André Hunebelle.

Ces vases LUZIA, doivent être considérés comme de mauvaises copies (voire comme des contrefaçons lorsqu'ils sont associés au nom de Hunebelle), et selon la loi, ne devraient pas être vendus comme étant des productions d'époque créées par André Hunebelle. Gardez à l'esprit, lors d'un achat d'un ces vases, que vous acquérez un médiocre vase LUZIA, en aucun cas un véritable vase André Hunebelle...

Le vendeurs qui proposent des vases LUZIA en leur associant le nom de André Hunebelle s'exposent à de lourdes sanctions. Les acheteurs trompés peuvent invoquer des textes de loi très clairs à ce sujet, n'hésitez pas si vous êtes dans ce cas, voici le lien vers le décret qui s'applique à toute œuvre d'art ou objet de collection :

Décret n° 81-255 du 3 mars 1981 sur la répression des fraudes en matière de transactions d'oeuvres d'art et d'objets de collection.

Voir les commentaires

Précision sur les annonces des sites de ventes

Publié le par DPLM

Précision sur les annonces des sites de ventes

PRÉCISION IMPORTANTE :

Certains vendeurs, ignorants des règles du droit d'auteur, récupèrent mot pour mot, par des copiés/collés, les descriptions que j'ai écrites pour les vases de ma collection présentée sur ce site, et les associent à des objets parfois similaires, qu'ils proposent sur des sites de vente bien connus. Certains utilisent aussi mes photos pour illustrer leur objet mis en vente. D'autres font croire que ce site est le leur...

Je mets en garde les éventuels acheteurs  face à ces vendeurs peu scrupuleux : Puisqu'ils sont capables de "copier" des textes et des photos ne leur appartenant pas, c'est peut être parce que la description personnelle, réelle et objective qu'ils pourraient faire de leur objet ne serait pas assez flatteuse pour la vente.... .

Il est bien évident que les descriptions des vases de ma collection ne peuvent pas s'appliquer stricto sensu à d'autres vases même si les modèles sont à priori semblables. (notamment le poids indiqué de mes objets)

Conseil : N'achetez rien chez ces escrocs qui maquillent frauduleusement les objets qu'ils prétendent vendre.

Je décline toute responsabilité pour les confusions et déconvenues qui pourraient survenir entre vendeurs et potentiels acheteurs suite à ces pratiques.

D'autre part, je n'hésiterai pas à faire appliquer les textes de loi sur le droit d'auteur en cas d'utilisation frauduleuse du moindre contenu de ce site :

"L'utilisateur qui ne dispose pas de l'autorisation de l'auteur ou du titulaire des droits d'auteur pour utiliser une œuvre, commet un acte de contrefaçon. Il s'expose à être condamné et à payer des dommages-intérêts en réparation du préjudice subi et à des sanctions pénales (Peine encourue de 3 ans d'emprisonnement et 300 000 euros d'amende)."

Conseils :

Remarque générale pour tous les objets en verre moulé : 

S'assurer que la description de l'objet à vendre est strictement conforme point par point à la (aux) photo(s) de l'annonce et inversement : couleurs, formes, signatures, alternance des parties polies/dépolies et dimensions qui ne peuvent que rarement être strictement les mêmes au millimètre près, d'un vase à un autre...Demander plusieurs autres photos et surtout, des photos de la signature. Écartez d'office les offres du style "signature difficile à photographier mais bien présente..." ou "les marques visibles sur la photo ne sont pas des défauts mais sont des marques de saleté ou de poussière, de traces de doigts....".  Il suffirait pourtant d'un petit coup de chiffon avant de prendre la photo et tous les doutes seraient levés..(!).

La signature : 

Bien que sur certains modèles connus et identifiés, la signature n'est pas, voire jamais présente, il est indispensable quand elle est là, qu'elle soit nette, sans bavures, sans équivoque. Une signature bien marquée est un gage de qualité pour l'ensemble du décor du vase. Une signature légère, peu profonde, incomplète ou illisible est produite par un moule "fatigué" ou même par une technique de sur-moulage. Il faut donc écarter les descriptions du style "signature peu lisible mais bien présente...." "pas trouvé de signature..." "signature partiellement effacée..." "difficile à photographier.." et autres formules qui essaient de minimiser le manque de qualité de l'objet.

Le poids de l'objet :

Toujours s'informer du poids de l'objet ! Cette indication, rarement stipulée par les vendeurs, est primordiale dans la détection des surmoulages. J'ai commencé sur ce site à en mentionner quelques uns. Une copie effectuée par surmoulage affichera toujours un poids supérieur à l'original. Écartez les objets qui pèsent de 10 à 30 % de plus que le poids habituellement constaté. On pourra remarquer aussi que ces surmoulages ont des dimensions supérieures de quelques millimètres.

Voir l'article Signatures

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>